AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vos derniers jeux achetés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Vos derniers jeux achetés   Lun 22 Juil - 3:07

Alors voilà je sors ce sujet (trouvé sur un autre forum) que je trouve sympa et plus convivial que de balancer un nouveau dialogue par jeu pour au final se retrouver avec des dizaines de discussions d'un seul message.


Le principe est de présenter les derniers jeux que vous avez achetés (ou plus généralement les derniers auxquels vous avez joué même si vous les avez acheté depuis longtemps) et d'expliquer rapidement ce qui vous a ou non plu dedans. L'illustration est un plus, mais n'est pas obligatoire (utiliser les bornes [spoiler] pour les intégrer sans rendre le tout indigeste.



Et je me lance en reprenant tous mes messages postés sur l'autre forum !




Message du 23 mai 2013 :


- Tomb Raider (remake 2013) sur PC, fini trop vite à 92% (me manquaient juste quelques géocaches) en à peine 12 heures, heureusement que je l'ai eu à -50% sur Steam. Bien aimé la refonte physique de Lara (qui est plus crédible et plus appréciable) et le travail sur la progression de sa personnalité, mais un peu déçu par le scénario (qui est plus qu'anecdotique), la facilité, la linéarité et l'exigüité de l'aire de jeu (les apparences sont trompeuses : la map EST petite, non parce que la surface à explorer est limitée, mais tout simplement parce qu'il n'y a pas grand chose à faire dessus en dehors de courir, et les quelques trucs à découvrir apparaissent sur le plan, du coup on ne cherche jamais bien longtemps, pour ensuite ne jamais revenir), et donc avoir des dizaines de km² de terrain dépourvus d'intérêt, c'est comme ne rien avoir. Je me le referai peut-être en ne faisant pas progresser les compétences de Lara, et en n'améliorant pas ses armes. Là je pense que ça deviendra un peu plus difficile (mais pas trop quand même). Reste à voir si je suis réellement tenté par l'idée de me retaper 8 heures de ce jeu dont j'ai déjà bien fait le tour.

- Final Fantasy IV sur iOS, le remake en 3D sorti il y a quelques années sur DS. Ayant encore un iPhone 4 (qui va vers ses 3 ans maintenant, âge canonique en informatique), le jeu rame parfois méchamment. J'ai été impressionné par la laideur de certains graphismes, mais pour autant l'ensemble dégage un charme certain. Ce remake est plus difficile que l'original (et quand je parle de l'original, je parle de la première version japonaise, et pas la version américaine SNES qui fut celle à laquelle j'ai joué la première fois, et qui était beaucoup plus facile que son original), et ils y ont ajouté un mode difficile encore plus dur que le mode normal déjà plus dur que l'original... (ouf !). Bref réflexe idiot au premier lancement, j'ai choisi le mode difficile, je peux vous dire que j'en ai bavé pour finir le jeu. FF4 se finit normalement avec des personnages niveau 55-60 (et encore, c'est vraiment si on veut le finir sans trop de difficulté...), bin là ils étaient en moyenne niveau 77 et j'ai gagné d'un cheveu (tous mes persos tués par deux Météors d'affilée sauf Kain qui était en l'air, son atterrissage ayant porté le coup fatal à Zéromus). Je dirais que les contrôles tactiles ne sont pas optimaux, avec seulement trois choix d'action affichés à la fois en combat, ce qui force à faire du scrolling pour faire apparaître le choix désiré, cliquer une première fois pour sélectionner, cliquer une seconde pour valider, etc. et comme ça rame bien, parfois le menu défile trop loin, ou pas assez, ou pas du tout, ou défile et revient au début de la liste dès quon lève le doigt, du coup le temps de s'en rendre compte et recommencer, on s'est presque fait bouffer un tour par les monstres, quand on n'a simplement pas validé la mauvaise action (qui peut être déterminante face à bien des monstres, et pas que les boss). Bien lourd et ralentissant grandement un processus qui doit normalement être rapide et nerveux (dans ce FF  particulièrement, et bien plus que dans tous les autres, sauf peut-être le très dispensable FF10-2). Ils ont corrigé ce problème sur le remake de FF5 sorti récemment (et auquel j'ai joué juste avant) en permettant d'accéder à toutes les options de combat à la fois.
J'ai joué en respectant les règles classiques, mais un nouveau système de compétences bonus a été ajouté à cette version pour pallier la difficulté supérieure du remake, et je me suis donc déjà relancé dans une nouvelle partie pour exploiter ce système alors que je viens à peine de finir le jeu (hier soir).
Et j'attends de pied ferme la sortie de FF6 sur iOS maintenant, et ils ont pas intérêt à le massacrer : pas de 3D bas de gamme, pas de 3D du tout, pas de refonte totale des graphismes, juste un lissage, et pas de modification profonde des règles du jeu, des menus de combats simples à manier, et un remplacement intelligent des combinaisons de touches qui étaient à entrer pour les actions spéciales de Sabin. FF6 est mon préféré, juste devant le 7, et j'en ferais une maladie s'ils lui font du mal.


-Final Fantasy VII sur PC. Rien de nouveau sous le soleil, c'est juste la vieille version PC de ce jeu patchée pour tourner sans accroche sur les PC actuels et permettre des résolutions HD (j'y joue en 1080p). Les décors sont toujours aussi moches et charmants à la fois, les personnages ressemblent toujours à des Legos mal emboités sur les maps, et déjà un peu plus à des humains dans les combats (mais semblent tous avoir un balai profondément enfoncé là où le soleil ne brille pas), les cinématiques font aujourd'hui un peu cheap, mais que c'est bon ! Je suis d'ailleurs totalement opposé à un remake comme tout le monde le réclamme, car une grande partie du charme de ce jeu vient de ces graphismes un peu joujou, et des effets sonores un peu rigolos comme des "ding" "pschit" et autres "bam", si c'est pour se retrouver avec du Advent Children interactif, ça ne m'intéresse pas...
Le jeu s'enchaîne bien plus rapidement et nerveusement que sur PlayStation du fait que les temps de chargement sont inexistants lorsque tout est stocké sur un disque dur (donc pas de ralentissement chaque fois qu'un combat commence, etc.), et le passage au 60Hz (nous européens étions habitué au 50Hz) me donne l'impression de jouer en accéléré, et franchement c'est jouissif ! Je viens tout juste de quitter Midgar (soit environ 4 heures de jeu) et je savoure chaque instant comme à chaque partie avant. Et la possibilité de jouer en anglais est appréciable (c'était ma grande crainte lorsque j'ai validé mon paiement ce weekend) tellement la version française est mauvaise (et ils ne se sont pas donné la peine de retraduire), au point que j'avais acheté la version anglaise du jeu PlayStation en import pour pouvoir bien comprendre tous les tenants et aboutissants du scénario.


- Hotline Miami sur PC. J'en suis au 2e stage, et je galère. Ce jeu est horriblement dur ! J'y joue en clavier-souris, et j'imagine même pas comment ça serait avec une manette. En tout cas j'apprécie grandement le côté cru et brutal du jeu : tu prends une balle t'es mort. Tu prends un coup de couteau, t'es mort. Tu prends un coup de batte, t'es mort. Et les ennemis savent viser !

Edit : Jeu fini à 100%. C'est marrant, il y a même un scénario. Avec le recul celui-ci est sans grand intérêt, mais c'est la narration qui en a, avec cette impression qu'on a pendant tous les 75% du début du jeu de vivre un délire sous acide, puis ce chamboulement de notre réalité pendant les 25% de la fin. Ca triturera les méninges des plus curieux, qui du coup chercheront à résoudre l'énigme de l'ordinateur dans le dernier niveau, pour tomber sur une "vraie fin" assez bof (bien que très cohérente avec plusieurs détails du jeu), et bien moins intéressante que la fin de base où l'on a la possibilité de questionner les avatars des concepteurs du jeu sur leur motivation à concevoir un titre aussi violent et d'apparence gratuit.

- Resident Evil 6 sur PC. J'en suis à 1h30 de la campagne de Leon. Le rythme est très bon, mais je n'accroche pas. Je n'aime pas le style de narration qui nous plonge directement au coeur de l'action pour ensuite nous alimenter de flash-backs au compte-goutte. Je n'angoisse pas. Je suis toujours presque à court de munitions, mais jamais dans le besoin, j'ai l'impression que tout est fait pour que ça se déroule de justesse mais sans réelle difficulté. Faudrait que je pense à la monter justement, la difficulté.
Edit : J'en suis à 3h de jeu et donc à la fin du 2e chapitre (sur 5) de Leon, l'ambiance est bonne, il y a d'excellentes idées de situations ou de monstres (le coup du zombie qui relâche du gaz quand on lui tire dessus, gaz qui transforme les survivants qui le combattent à vos côtés en zombies qui du coup se retournent contre vous, j'ai trouvé ça excellent) ; mais en général c'est too much, les monstres sortent de partout, on canarde dans tous les sens, ou on court entre les monstres, pas de réel moment de relâchement de l'action (si, un au début du laboratoire du chapitre 2) pour vous faire peur avec juste un son ou une ombre, bref on est bien loin du toujours très flippant RE1 (qui construisait toute la tension sur la seule hypothèse de pouvoir rencontrer une bêbête au bout du couloir, alors que finalement il 'y a presque pas de monstres dans le jeu), ou du parfait équilibre de RE4. Nous sommes face à un blockbuster holliwoodien, aussitôt consommé, aussitôt oublié. "Replay value" proche du néant. Toujours le problème de la quantité face à la qualité. "Quality wins!"

Edit : J'ai fini la campagne de Leon, j'ai trouvé ça mauvais et brouillon, j'ai commencé la campagne de Chris, j'ai trouvé ça mauvais et brouillon et niais et testostéroné, j'ai tenu 1h, et j'ai désinstallé le jeu, et regretté de ne pouvoir revendre ma copie Stem. De l'inconvénient du dématérialisé...


-The Last Remnant sur PC. Je suis un peu partagé sur ce jeu, je n'arrive pas trop à accrocher à l'univers ni aux personnages, mais je trouve le système de combat très créatif et particulièrement emballant ! Contrôler jusqu'à 18 personnages répartis en maximum 5 équipes de 5 persos maximum, donner un ordre global en début de tour à chaque équipe et laisser chaque personnage choisir son action (visible lors du choix de l'ordre) selon l'ordre reçu, voir les équipes alliées et ennemies se mouvoir sur le champ de bataille, s'intercepter, s'encercler, etc. Avec tout ce que ça comporte de bonus et de malus en terme de dégâts infligés/reçus, et l'impact sur le moral des troupes qui à son tour impacte les dégâts et les choix d'actions possibles, c'est juste très bon. Mais au bout de 7 heures de jeu j'ai déjà l'impression d'avoir fait le tour du système, et à part spammer tout le temps les mêmes techniques afin de les faire monter de niveau, je me rends compte que je ne fais plus grand chose d'autre. J'espère que le scénario me réserve des surprises, autrement je risque de ne pas pousser l'aventure jusqu'au bout.

Edit : C'était à craindre : jeu mis en standby. Mais je m'y remettrai une fois un peu reposé de tous ces jeux, parce que je sens bien qu'il y a un sacré potentiel dans ce titre qui ne s'est pas encore révélé à moi, mais qui je suis sûr me fera l'effet d'une claque quand son heure sera venue.

- Dark Souls - Prepare to Die sur PC. Cet achat remonte à quelques mois, mais je ne m'étais pas plongé dedans jusqu'à il y a peu. Ce RPG est une tuerie dans tous les sens du terme ! Le scénario est assez limité mais la façon dont il est expliqué au joueur et la mythologie qui va autour sont suffisants pour satisfaire les curieux qui liront tous les descriptifs d'objets, et testeront différentes façons de progresser dans le labyrinthe. Parlons justement du labyrinthe, la carte n'est pas particulièrement immense, mais elle est assez complexe à apréhender car dès le début le joueur peut choisir trois destinations : une facile qui est a priori celle du cheminement normal, une très difficile, et une cauchemardesque (et rien n'indique quelle est la facile, il faut essayer par soi-même). De plus si un choix précis a été fait lors de la création du personnage, un quatrième chemin est disponible, d'une difficulté moyenne nous dirons. Et ce qui est génial, c'est que la construction verticale dudit labyrinthe permet de faire communiquer plein de zones les unes avec les autres, et de débloquer des raccourcis salvateurs pour la première moitié du jeu, après quoi une option de téléportation sera débloquée. Grâce aux raccourcis, on se rend compte que la zone à explorer tient dans un mouchoir de poche, et une fois qu'on est familier avec les différentes zones, on apprend à les voir de loin quand on est ailleurs (mon point de vue préféré se situe dans le Tombeau des Géants : d'un côté du couloir on a vue sur les Ruines Démoniaques et le dôme d'Izalith la Perdue, et de l'autre côté du couloir on a vue sur le Lac Cendré ; et pour passer d'une de ces zones à l'autre à pied, ça prend un temps fou alors que finalement elles sont accolées).
Plus haut je disais qu'il y avait un chemin facile, mais attention, "facile" dans Dark Souls, ça veut dire difficile dans un autre jeu. Autant vous dire que c'est presque un jeu pour masochiste (pire que beaucoup de jeux des années 80 et 90 que je continue d'adorer malgré leur difficulté), je m'explique :
- votre personnage a un balai dans l'arrière-train
- il met toujours au mieux un court instanrt à accomplir l'action liée au bouton que vous venez de presser, au pire ça prend deux secondes à préparer, pendant ce temps il est vulnérable
- les monstres tapent fort pour la plupart, hyper fort pour beaucoup, et ceux qui ne tapent pas fort peuvent tirer avantage de leur nombre et peuvent vous enchaîner sans que vous puissiez réagir jusqu'à ce que mort s'ensuive
- lorsque vous mourez, vous perdez tous les points d'expérience collectés et non dépensés jusqu'à présent, vous réapparaissez au dernier feu de camp utilisé, et vous pouvez alors tenter de retourner à l'endroit de votre précédente mort pour récupérer vos points
- mais si vous mourrez de nouveau avant ça, vos points sont perdus à jamais
- et les feux de camps sont rares et loin de tout
- surtout des boss
- qui sont pour certains extrêmement puissants
- le jeu sauvegarde en continu, donc toute action réalisée est définitive pour le cycle de jeu en cours ; comprenez qu'on ne peut pas s'amuser à tuer un NPC juste pour tester puis recharger sa partie après, non, si vous tuez un NPC, ou si vous vous aventurez dans une zone trop dangereuse et que vous passez un point de non retour (même s'il y a toujours moyen de s'en sortir d'une quelconque façon, ne serait-ce qu'en mourrant), bin c'est tant pis pour vous : soit vous recréez un perso, soit vous finissez le jeu malgré ça, et vous ferez mois de conn***** au tour suivant
- tour suivant dans lequel tous les monstres seront plus coriaces bien évidemment (et ce jusqu'au New Game +++)
Bon du coup on galère pour progresser, on meurt souvent, très souvent, jusqu'à comprendre comment battre chaque type d'ennemi, et hop on progresse un peu. Là dessus, Dark Souls n'usurpe pas sa réputation de jeu le plus dur depuis des années (et très certainement dans le top 5 des RPG les plus durs jamais réalisés).
- et pour compléter le tableau, le jeu est prévu pour être joué online, ce qui fait que de temps en temps vous voyez le fantôme d'un autre joueur se trouvant au même moment au même endroit, vous pouvez lire ou laisser des messages pour signaler des pièges, des ennemis coriaces ou simplement pour piéger tout le monde (du genre "essayer : saut" à un endroit où toute chute sera mortelle), ce système de message est international et suffisamment simple et concis pour que votre message laissé depuis une version française sera lisible dans toute autre langue sans perte ou déformation de sens ; également, sous la condition d'être sous forme humaine (on incarne un mort-vivant à la base), on peut invoquer un joueur ayant proposé son aide pour passer un endroit difficile ou un boss, on peut envahir le monde d'un autre joueur pour lui voler son expérience en le tuant, mais on peut surtout être envahi soi-même, et les trolls sont nombreux, et souvent bien plus talentueux avec leur manette que vous, je me suis fait laminer pas mal de fois alors que j'avais rien demandé à personne...
Et en réalité la difficulté est quand même à relativiser : oui, si on joue un guerrier au corps à corps, c'est super dur, c'était la spécialité de mon premier personnage, et j'ai eu beaucoup de mal. Mais si vous jouez un mage, quelle que soit sa spécialité sur les trois disponibles, certains passages hardcore deviennent presque trop simples (surtout les boss, qui passée la surprise des premiers deviennent plus faciles les uns que les autres à une ou deux exceptions près). Mais le jeu reste bien hardcore quand même.
J'ai passé plus de 100 heures sur ce jeu, j'ai commencé à le connaître par coeur, mais je continue de galérer sur certains monstres, surtout en NG+. J'ai fait une overdose et j'ai arrêté, je pense que c'est bon j'ai fait le tour de ce jeu, et je peux le dire : j'ai fini Dark Souls deux fois en NG, et une fois en NG+ !

_________________
morituri te salutant


Dernière édition par Yaourt le Lun 22 Juil - 3:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Lun 22 Juil - 3:13

Message du 10 juin 2013 :



Final Frantasy Tactics : The War of the Lions sur iOS. On m'avait prêté la version PlayStation il y a quelques années, mais je n'avais pas réussi à rentrer dedans, ayant plein d'autres super jeux auxquels jouer en même temps. J'ai dû y jouer 1h30 à l'époque, et je me souviens d'un jeu parfaitement fluide et lisible. J'avais ensuite téléchargé une version pirate (oui je sais c'est mal ! mais j'étais étudiant à l'époque, et donc limité en budget) de la réédition PSP, et je me souviens avoir tenu moins longtemps dessus, 1h environ. Alors oui il y avait de jolies vidéos, mais l'image était toute étirée pour le passage au 16:9 (les proportions des graphismes n'étaient pas conservées par le portage), et les personnages étaient tous obèses, de plus le jeu ramait à fond sur cette machine plus puissante que la PS1 alors qu'il était parfaitement fluide sur cette dernière. De quoi me laisser de gros doutes lors de la sortie de ce titre sur iOS l'an dernier. Et je ne m'y étais pas trompé : graphismes aussi étirés que sur PSP, et mêmes ralentissements proprement ridicules. Seulement voilà, une mise à jour est sortie la semaine dernière, accompagnée d'une baisse de prix : 7€ (iPhone/iPod) et 8€ (iPad) au lieu du double, et la possibilité d'avoir une partie sauvegardée en ligne pour pouvoir la continuer depuis n'importe quel appareil. Résultat j'ai acheté les deux versions. Alors je trouve toujours que c'est abusé d'avoir du 4:3 étiré en 16:9 (d'autant que l'iPad a un écran 4:3 à la base), et c'est également abusé de ne pas avoir optimisé le jeu pour l'écran 16:9 de l'iPhone 5 (que je n'ai pas) : les utilisateurs de ce téléphone se plaignent que la fenêtre de jeu a les bandes des vieilles applis en 2:3, et des bandes dans la fenêtre pour afficher du 16:9... Un beau gâchis de pixels, digne des menus de Skyrim !
Par contre le jeu a méchamment gagné en fluidité (sauf sur mon iPhone 4 qui rame toujours au déclenchement des magies), et est assez agréable à jouer, même s'ils auraient pu faire des efforts pour mieux adapter l'interface au tactile.
J'en suis à 9h de jeu, le scénario m'a l'air bien torturé, avec des complots dans tous les sens, des morts pas gratuites, et des personnages travaillés. Je trouve qu'en terme d'expérience de jeu stratégique et développement des personnages on n'est pas au niveau de FF Tactics Advance (qui est une merveille sur ce point à mes yeux), mais ce dernier avait un "scénario" tellement pathétique que ça venait franchement gâcher le plaisir. Là, il y a un bon équilibre. Je trouve qu'il est un peu trop facile de développer ses personnages et les rendre rapidement trop puissants, mais je me trompe peut-être (n'en étant qu'au début du Chapitre 2), d'autant que je n'ai pas encore découvert tous les aspects du jeu (si j'ai bien compris il y a un système de capture et d'élevage de monstres, je viens de récupérer mon premier chocobo, et je me doute bien que c'est pas la dernière bestiole qui va rejoindre mon équipe).

Bref, du bonheur pour le moment (à part ces put**** de graphismes pas optimisés !)


EDIT : J'approche de la fin du jeu, et si j'ai compris une chose dans ce FF plus que dans tous les autres réunis, c'est qu'à chaque problème il existe une solution, et celle-ci ne réside pas simplement dans l'augmentation du niveau des personnages (même si ça aide). La facilité à rendre les personnages polyvalents est indispensable pour s'en sortir, car d'une mission à l'autre on peut être confronté à un groupe d'archers et d'invocateurs (donc dégâts à distance et de masse), puis à un groupe de chevaliers dragons et voleurs (combat au corps à corps, bourrin d'un côté, rapide de l'autre), et il est donc indispensable d'avoir des personnages disposant de plusieurs cordes à leurs arcs, développer six à dix personnages différents (alors qu'on en utilise cinq maximum par combat), etc. Et quand parfois un combat semble impossible (après s'être pris plusieurs Game Over en quelques tours seulement), se poser calmement, prendre un peu de recul, changer un ou deux personnages dans l'équipe, modifier le job ou les compétences annexes d'un personnage, modifier une pièce d'équipement, et surtout, changer la tactique de déploiement de ses unités sur le terrain, peut rendre la chose franchement plus simple (voire trop). Là je bloque depuis ce matin (trois essais, c'est pas le bout du monde non plus) sur une mission annexe assez chaude, je suis certain que la solution, lorsqu'elle m'apparaîtra, me semblera tellement évidente que j'en pleurerai de n'y avoir pensé plus tôt. :-)
Et le scénario est bon, un peu redondant avec ces enchaînements ininterrompus de trahisons en tout genre, mais le mystère autour de qui tire réellement les ficelles est très bien entretenu (et je me doute bien que ce n'est pas celui qu'on me présente comme le plus grand salaud jusqu'à présent).
J'adore franchement ce jeu, toujours pas autant que FFT Advance (et son scénario gnan-gnan-débilos), mais il vaut largement les 15€ qu'en demande SquareEnix malgré l'âge avancé du titre. Une valeur sûre !

_________________
morituri te salutant


Dernière édition par Yaourt le Lun 22 Juil - 3:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Lun 22 Juil - 3:15

Message du 26 juin 2013 :




Squids - Wild West sur iOS. Une sorte de Tactical-RPG avec un mode de déplacement des personnages à la Angry Bird. C'est mignon, rigolo (juste ce qu'il faut) et bourré de petites références (genre la pieuvre Clint dont le design est celui de l'Homme Sans Nom joué par Clint Eastwood dans la trilogie du dollar, et sa rivale la pieuvre Cleef qui ressemble à Lee Van Cleef dans deux de ces trois films). L'expérience est variée, amusante, et parfois bien ardue, mais on en a quand même très vite fait le tour. Pour un jeu à 0,89€ de cette qualité, on ne fera pas trop la fine bouche sur ses petits défauts que sont la durée de vie extrêmement réduite (deux heures), le côté RPG sous exploité, et l'histoire qui s'arrête au milieu de rien (en fait ça s'arrêtait sur un cliffanger, puis une mise à jour a rajouté un chapitre, et maintenant ça se finit sur rien d'intéressant du tout).

Bastion sur iOS. C'est la copie conforme et non tronquée du titre préalablement sorti sur d'autres plates-formes, y compris le PC. J'y avais déjà joué avant, et l'avais déjà fini. Il s'agit d'un action-RPG en vue du dessus. Ce jeu est excellent, et fort divertissant, en plus d'avoir des graphismes charmants; des musiques fantastiques, et un narrateur façon vieux cowboy qui vous donne des frissons jubilatoires à chaque réplique.
La version iOS est livrée avec un mode de contrôle par défaut qui vous rend plus spectateur que joueur, et le premier réflexe à avoir est d'activer les contrôles classiques. Là on retrouve les mêmes sensations qu'avec une manette, en plus explicite même puisqu'on touche directement le symbole de l'action désirée (attaquer, défendre, esquiver, changer d'arme, technique spéciale), et les boutons ont des tailles différentes et une disposition qui font qu'on ne s'y mélange jamais malgré l'absence d'existence physique comme sur une manette (et qui permet de savoir sur quoi on appuie sans regarder).
Je l'avais fini, sur PC, j'y reprends tout autant de plaisir si ce n'est plus sur iPad. Fantastique ! Et pas cher (5€ je crois), donc si vous ne connaissez pas, et que vous avez un appareil compatible (attention, bien lire la description du jeu faite par l'éditeur avant de passer en caisse), alors foncez !

UnEpic sur PC. Un jeu encore en développement mais qu'on peut acheter par anticipation sur Steam (ce que j'ai fait). Un mélange de plate-forme façon Castlevania ou Ghost and Goblins (pour donner une idée de l'ambiance, et de l'ambition des développeurs) et de RPG bien classique et bien bourrin dans son genre (avec les dizaines d'armes, de pièces d'équipement, la fiche de personnage bien chargée, le tableau de bord du personnage qui bouffe un quart de l'écran, les quêtes annexes, les boutiques, etc.). C'est l'histoire d'un type qui joue à un jeu de rôle papier avec ses potes, qui fume un peu avec eux (et pas que du tabac si vous voyez ce que je veux dire), et qui lorsqu'il va aux toilettes, se retrouve téléporté dans un donjon en haut d'une montagne entourée de marécages et de forêts réputés infranchissables. Il rencontre très vite un esprit qui tente de prendre possession de son corps, mais qui échoue car le héros n'a pas de points de foi, le personnage principal se voit donc affublé d'un compagnon intérieur qui essaie de le pousser à faire des trucs mortels pour être de nouveau libre (la liberté des esprits n'intervenant qu'à la mort de l'hôte). Pour le moment, je n'en sais pas beaucoup plus sur l'histoire, qui se veut parodique des scénarios classiques de RPG à la Sorcellerie (c'est ma référence la plus ancienne, même s'il ne s'agit pas du tout premier jeu vidéo de rôle, j'ai appris à lire en jouant à ce jeu). Les références à la "culture geek" sont très nombreuses, et en une heure de jeu j'ai déjà eu droit à plusieurs citations de Star Wars, une du Seigneur des Anneaux, Zelda et d'autres films/livres/jeux que j'ai reconnus sur le moment mais qui ne me reviennent pas là tout de suite.
Un challenge plus qu'acceptable (je joue en mode super dur), et un labyrinthe qui a l'air bien prometteur.
Un petit bonbon !

_________________
morituri te salutant


Dernière édition par Yaourt le Lun 22 Juil - 3:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Lun 22 Juil - 3:16

Message du 10 juillet 2013 :




Alors je n'ai que très peu avancé dans UnEpic, le temps de finir une quête, de sauver, d'explorer un peu, allumer des salles, faire des potions, monter de niveau, et... mourir écrasé sous un rocher direction la dernière sauvegarde (oui, comme je joue à difficulté maximale, bah quand je meurs je l'ai dans l'arrière-train). Par dépit, j'ai laissé ce jeu un peu de côté.

Je me suis fait Warhammer Quest la semaine dernière, jeu sur iOS, adaptation du jeu de plateau du même nom (basé sur l'univers de Warhammer) qui était populaire au début des années 1990. Assez sympa, mais très limité en terme de progression des personnages, ou de tactiques de combat. Si bien que c'est le truc parfait pour s'occuper les mains sans être trop distrait quand on regarde un film par exemple. J'ai eu un peu de mal à finir la quête principale car je jouais en difficile (le niveau de difficulté intermédiaire, dans lequel les combats ne sont pas gagnés d'avance, mais où les personnages ne meurent jamais définitivement), mais ça reste globalement simple : Maraudeur et Nain cognent, elfe tire à l'arc, et sorcier guérit (en début de quête, ses sorts sont sympas pour tuer plein de monstres d'un coup, mais les dégâts infligés ne suivent pas la progression en niveau et donc le sort de destruction massive devient très rapidement inutile). Sympa et agréable à jouer, plutôt joli visuellement (tous les personnages sont bien animés, même si l'action est un peu lente). Par contre je ne suis pas du tout intéressé par le contenu additionnel supposé doubler (voire plus) la durée de vie du soft. Faut dire que pour 4,50€ pour le jeu de base, je n'ai pas eu le sentiment d'être floué, mais à 2,50€ le personnage additionnel (il y en 3) et à 4,50€ la nouvelle région avec la quête associée, ça fait un peu beaucoup pour un jeu qui montre rapidement ses limites quand on joue seul. C'est un jeu conçu à la base pour deux à cinq joueurs, avec des éléments de jeu de rôle et des débats stratégiques entre les 4 joueurs héros (le maître de jeu ne prenant normalement pas part aux débats). Quand on est tout seul, la stratégie change finalement peu, et on enchaîne les salles mécaniquement sans même réfléchir au bout d'un moment.

Depuis quelques jours j'ai commencé Fez, petit jeu indépendant super mignon sur PC, qui reprend une mécanique de jeu déjà vue sur Super Paper Mario (et d'autres probablement) qui consiste à avoir un monde en 2D, autour duquel on peut faire tourner la caméra d'un quart de cercle à chaque fois, des plates-formes qui semblent éloignées d'un certain point de vue ont soudain l'air proches vues d'un autre angle, créant ainsi de nouveaux passages, etc. Il y a plein d'énigmes très créatives sur ce thème. Un jeu où la mort n'est jamais pénalisante (on reprend là où on a raté), il n'y a pas d'ennemis, donc on a tout le temps de profiter. C'est vraiment relaxant, j'ai vu la fin hier soir. Je travaille maintenant à tout récupérer pour voir si il y a une autre fin quand on finit le jeu à 200%. Je viens enfin de comprendre le système de chiffres (je viens même de comprendre qu'il y avait des chiffres, c'était pas une évidence, pour décoder les nombres, faut trouver un artefact, une petite voix nous explique que ça sert à compter, et hop on comprend le reste assez rapidement en observant l'objet sous toutes ses coutures), et celui de traduction de certains symboles en boutons de la manette (pour découvrir tout ça faut explorer une salle bien spécifique avec un monolithe au centre qui affiche un symbole différent selon le dernier bouton que le joueur a touché sur sa manette), me reste plus qu'à décoder l'alphabet du jeu (j'ai déjà l'artefact qui sert à écrire, mais il s'agit d'un simple dé à 6 faces avec un symbole différent sur chaque et l'alphabet comporte 26 caractères, même en faisant pivoter chaque face de 90° à chaque fois, ce qui est un peu le leitmotiv du jeu, on ne ferait que 24 caractères, c'est donc probablement une mauvaise piste pour moi, à moins que certains caractères s'écrivent pareil je suis en train de me dire, comme nous qui avons tiré le U et le V du V latin, tiens tiens je vais creuser ça à ma prochaine session de jeu), et je pourrai résoudre toutes les énigmes restantes.
Edit : Jeu fini à 200%, et même plus. La seconde fin est tout aussi bizarre que la première, mais beaucoup plus rapide. Les deux fins sont des séquences façon 2001 : L'Odyssée de l'Espace ou The Tree of Life, l'une portée vers l'infiniment petit, l'autre vers l'infiniment grand. Bizarre, métaphysique mais simple à comprendre (l'analyse se limite à l'univers de ce jeu qui est simpliste). Je n'ai pas eu besoin de décoder l'alphabet pour résoudre les énigmes (dont une impliquait quand même que j'aille modifier la date et l'heure de mon ordi pour faire avancer une horloge). En regardant une solution pour voir ce que j'avais loupé (car il restait quelques salles non complétées), j'ai vu que j'étais sur la bonne piste pour la compréhension des lettres, mais c'est plus pour traduire certains dialogues et comprendre un peu mieux l'univers du jeu, et qu'il restait encore trois artefacts secrets à découvrir sous forme de challenges pour geeks (savoir détecter et comprendre un code binaire interminable, savoir traduire l'alphabet, et mobiliser toute une communauté de joueur pour tester la liste exhaustive de toutes les enchaînements de 8 commandes jusqu'à trouver celle qui débloque un mécanisme, sachant que le jeu ne fournit aucun indice là-dessus, et il y a plus d 1.6 millions de combinaisons possibles, ils se sont mis à je sais pas combien sur les forums pour finalement trouver la solution), voire pour tarés (aller inspecter le code du programme même pour trouver quoi faire ensuite). Bref, ceux qui ont codé ce jeu sont fous, mais ceux qui ont tout résolu (et ils sont convaincus qu'il reste des choses à trouver, les scores sont de 209% pour le moment, et un nouvel artefact offert au joueur après la seconde fin leur triture le cerveau) sont des grands malades !
Oh et décoder l'alphabet sans être natif anglophone (et donc sans connaître une phrase connue presque exclusivement de ceux dont c'est la langue maternelle : "The quick brown fox jumps over the lazy dog" qui a la particularité de contenir toutes les lettres de l'alphabet, et qui figure dans l'alphabet du jeu sur une stèle positionnée juste à côté d'un renard sautant au dessus d'un chien qui dort) relève de l'exploit.



Je me suis pris Xcom: Ennemy Unknown sur iOS, copie carbone du même jeu sur PC et consoles de salon. Je n'ai fait que la mission d'initiation pour le moment, mais ça a l'air bien challengeant, et j'ai déjà eu à faire deux choix irréversibles, je crains que ça va être comme ça pendant tout le jeu. Je sens bien venir le moment où j'aurai fait une série de choix tellement pourrie que ça va totalement me bloquer et me pousser à reprendre depuis le début pour explorer d'autres possibilités...

Ski Safari sur iOS, petit jeu où le personnage est sur ses skis et doit fuir le plus longtemps possible une avalanche, c'est bien marrant, et dans le style c'est un peu à la croisée de Tiny Wings et Jetpack Joyride avec de bons enrichissements; et une bonne dose de trucs loufoques (du genre faire du ski sur un pingouin ou un yéti). Le but ici, contrairement aux deux que j'ai cités en référence, n'est pas d'aller le plus loin possible, mais de faire un parcours le plus spectaculaire possible (à grand coup de pirouettes, petits tricks comme sauter sur des cailloux ou le toit des maisons, prendre toutes les pièces d'une série, glisser sur un animal, etc.) pour alimenter un multiplicateur de score qui retombe à 1 au moindre faux pas (ou presque). On peut ainsi faire d'excellents scores en ayant fait une distance pas réellement notable, et inversement.

En parlant de Jetpack Joyride, une mise à jour du jeu avec de nouveaux costumes et surtout un nouveau véhicule, m'ont replongé dedans vite fait bien fait, j'ai jamais autant joué à un jeu de ce genre, et en plus il est gratuit, donc foncez, il est sur iOS et Android.

Quelques bullet-hells sur iOS parmi lesquels DoDonPachi Resurrection et EspGaluda II sur iOS, le tactile se prête bien à ce genre de jeu, c'est assez plaisant, et pas prise de tête...


Je salue également la mise à jour de Carcassonne, jeu iOS copie carbone du jeu de sociédé du même nom. Un jeu de très grande qualité à la base, une adaptation impeccable, et une mise à jour qui apporte de l'intérêt en proposant d'expliquer, en fin de partie, comment le joueur aurait pu mieux jouer avec les pièces qu'il avait en main. C'est super agréable et motivant à tenter de nouvelles stratégies. Le jeu coûte 10€, ce qui peut sembler cher pour un jeu iPod/iPhone/iPad, mais il les vaut largement avec son mode online très bien pensé, la possibilité de jouer à plusieurs sur un seul appareil (c'est un jeu où les joueurs n'ont rien à cacher contrairement au scrabble ou aux cartes), son mode réussite (différent du jeu classique), son IA allant du neuneu au tueur psychopathe, ses extensions pas cher qui transforment l'expérience en profondeur, etc. Le jeu physique lui coûte une trentaine d'euros dans le commerce sans les extensions (qui coûtent une quinzaine d'euros chacune si je ne me trompe pas). Si vous aimez les jeux de réflexion/stratégie au tour par tour (en prenant tout votre temps pour réfléchir, même en multijoueur online), prenez-le les yeux fermés.

Sinon je suis bien tenté par Remember Me pour son ambiance avec la Neo Paris de l'avenir du futur (paraît que le niveau de détail est jamais vu auparavant, une prouesse pour un studio de 5 personnes). Mais j'attendrai qu'il soit en promo, afin de pouvoir jouer à tous les jeux que j'ai déjà payés et que je n'ai jamais installés (maudit syndrome des soldes Steam !).




EDIT :
Oh bin zut, j'ai oublié de parler de The Room, jeu iOS plusieurs fois récompensé en 2012. Il s'agit d'un jeu à énigmes dont le but est d'ouvrir une série de boîtes cachées les unes dans les autres. Le challenge n'est franchement pas élevé, et je pense que les récompenses portent plus sur la modélisation des boîtes (graphiques hauts de gamme pour les tablettes et téléphones), et l'ambiance (qui se veut angoissante et mystérieuse, mais qui ne m'a fait aucun effet). Ce jeu se finit en maximum 2 heures, on n'en a pas vraiment pour ses 2€ (quoique à 1€ l'heure de jeu, on se situe au niveau d'un J-RPG à son prix de lancement) car une fois le jeu fini, le refaire ne comporte pas le moindre intérêt. Il y a une pseudo intrigue sur la découverte d'un nouvel élément fondamental de la nature et un portail vers quelque chose de mystérieux (mais rien de palpitant), la fin du jeu annonce une suite, qui sera peut-être plus intéressante, car là j'ai vraiment l'impression d'avoir joué à l'intro d'un truc plus gros, et c'est tout.

_________________
morituri te salutant


Dernière édition par Yaourt le Lun 22 Juil - 10:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Lun 22 Juil - 3:18

Message du 15 juillet 2013 (dernière édition le 21 juillet 2013) :



Comme je disais dans mon dernier message, j'ai fini Fez jeudi soir. Et vendredi, je me suis demandé "mais à quoi vais-je pouvoir bien jouer ? J'ai une quinzaine de jeux achetés en promos/soldes depuis deux ans à peine entamés voire jamais lancés... Mmmm lequel sera-ce ?"

Eh bin vous savez quelle a été la réponse les petits enfants ? Oui, non ?

Eh bin aucun de ceux-là !

Nan au lieu de ça j'ai voulu vagabonder sur la boutique Steam, et oh surprise (à peine) ! c'est les soldes d'été ! Et vas-y que je me suis pris Bioshock Infinite pour la moitié de son prix !
Alors je ne vais pas représenter en intégralité ce jeu, presque tout a été dit un nombre incalculable de fois. Nan je vais juste dire qu'à sa sortie il y a quelque mois j'avais été plutôt frileux, notamment parce que j'avais joué aux deux premiers Bioshock quelques semaines avant, et autant le premier m'avait pas mal plu, autant le second m'avait fait autant d'effet qu'une diarrhée. Tout ça pour dire que je restais dans l'idée qu'on peut avoir un éclair de génie une fois et qu'après on n'arrive plus à rien (je ne considérais pas Bioshock comme génial pour autant), et qu'il valait donc mieux grarder mes distances avec cet Infinite (qui ne s'appelle pas "Infinite Shock" pour d'obscures raisons marketing, alors qu'il s'agit du 5e opus de la série des Shock, dont System Shock fut la première itération).
Mais bon les soldes aidant, je me suis refait en accéléré dans ma tête tous les articles et commentaires élogieux que j'ai pu lire sur ce titre, et j'ai craqué. Je l'ai commencé vendredi soir, je l'ai fini samedi matin. Impressionnant. Je ne suis franchement pas fan de FPS, mais celui-ci n'était pas trop difficile (je n'ai galéré que sur la bataille finale que j'ai dû recommencer deux fois). Le scénario est effectivement très bon, avec beaucoup de détails distillés dès le début qui m'ont fait comprendre le fin mot de l'histoire assez rapidement (faut dire j'ai de suite reconnu les deux personnages du bateau au début, et les histoires de "j'étais là mais pas lui, mais en fait si, mais non mais pas vraiment, je ne me souviens pas bien, j'ai un lourd passé et je ne veux pas en parler", c'est un peu facile, donc oui lui=lui, et elle=sa fille), mais la façon dont c'est tourné à la fin est excellente.
Le passage à Rapture était par contre inutile et constitue plus un gimmick qu'un réel interêt scénaristique.


Bon j'ai quand même le sentiment d'avoir payé un peu cher pour un jeu auquel je ne rejouerai probablement pas.


"Que faire ensuite ?" me suis-je demandé. Nous sommes samedi, il fait un temps splendide, et si nous sortions ?


C'était sans compter sur Botanicula, que j'ai déterré de mes achats jamais installés. Adorable petit point'n'click. Très facile, fini en quelques heures (3 je pense, je n'ai pas fait très attention à l'horloge). Très rafraichissant, et une musique à tomber par terre de mignonitude.


Mais enfin, nous sommes samedi soir, et nous avons déjà fini deux jeux ce weekend ! Que faire de plus ? Sortir ? Bah non la nuit tombe, et ma chérie est fatiguée. Alors quoi ? Ah je sais, je vais déterrer un autre achat jamais commencé.

Et c'est parti pour Cave Story +, une des versions du jeu Cave Story sorti sur PC, Mac, Wii, DS et 3DS. Super jeu de plate-forme "old school" où l'on reprend les bonnes vieilles mécaniques rigides qui forcent le joueur à apprendre à jouer plutôt qu'à l'aider constamment. J'ai vu la fin des lâches, et maintenant j'en suis à la fin intermédiaire, mais je galère devant le boss (ou plutôt l'enchaînement de 4 bosses). Il reste une fin super top moumoute, mais je n'en suis pas encore là, c'est que c'est assez difficile comme jeu...


En ayant eu marre de mourir tout le temps (et après avoir profité un peu du soleil dimanche), j'ai décidé de me remettre à Dishonored et d'enfin aller au bout de l'histoire (faut dire que je joue en super difficile, et que j'ai pour objectif de ne tuer personne et faire le fantôme partout). J'ai fait la mission 2 hier soir, et le début de la mission 3 juste après, mais je suis un peu vert, car j'ai eu beau faire un parcours quasi parfait sur la mission 2 (0 tués, 0 détection de corps, pas de chaos), j'ai été vu, je ne sais pas du tout quand, et du coup je n'ai pas eu la mention fantôme. Et là j'ai enragé. Mais bon je ne vais pas me la retaper cette mission (que j'ai pourtant trouvé vachement plus facile que la première), et donc tant pis. Ah qu'il est bon ce jeu !



Oh et comme il était soldé, j'ai craqué : j'ai bien acheté Remember Me (comme j'avais envisagé dans mon message précédent). Mais je n'y jouerai peut-être que dans deux ans...  ;D

EDIT : Fini Dishonored en difficulté max sans tuer personne ni être détecté, pour une première partie dans ce jeu, le challenge fut assez corsé. J'y rejouerai plus tard tellement j'ai accroché.

Commencé Remember Me, joué 1h. Très bonne mise en scène, réalisation artistique, ambiance, musique (complètement folle), tout ça. Mais trop fort sentiment d'avancer dans un couloir maquillé en environnement plus large, le personnage est un peu raide à manier, et les combats, pour le moment (j'ai fini l'épisode 1), sont insipides. Par contre, j'ai franchement été bluffé par ce qui constitue l'innovation majeure de ce titre : la reprogrammation mémorielle. Il s'agit en gros de plonger dans la mémoire de quelqu'un et la modifier en changeant quelques détails. Du cinéma interactif en quelque sorte. On sent le travail qu'il y a derrière ces scènes (on déroule ou rembobine la scène en tournant un stick analogique jusqu'à trouver un détail à modifier, on valide ou non la modification, on voit les conséquences que ça a sur la suite, on revient, on anule la modif, on change autre chose, etc., ça donne envie d'essayer plusieurs combinaisons de détails, etc.). Cette première scène était très facile, mais je ne doute pas que les choses vont rapidement se corser. Par contre il paraît qu'il y a très peu de scènes de ce genre (peu étonnant quand on essaie de se figurer le temps que doit prendre une scène de ce genre à mettre en place), et que je ne verrai pas la seconde avant plusieurs heures de jeu.

Re-EDIT : Fini Remember Me, Bon petit jeu qui s'apprécie plus pour son ambiance et ses environnements extérieurs que pour son scénario ou sa maniabilité. Les combats sont soit très simples, soit sur-confus. Le principal problème venant de la caméra, qui n'est, je trouve, jamais placée correctement. Plus l'héroïne est blessée, plus l'écran est envahi de glitches graphiques (et plus la bande son l'est également), et cette overdose de clignotements ajoutés au manque de lisibilité des signaux avertissant d'un coup énemi rendent parfois le tout insupportable. Et parfois, un même combat qui était ingérable, devient super simple pour une seule raison : la caméra a arrêté de bouger n'importe comment, on a une vision globale de l'action et on lit donc mieux ce qui va se passer.
Le système de combats est un peu plus subtil que ce qu'en avait été ma première impression : un éditeur permet d'attribuer des effets aux différents coups d'un même combo (dégâts amplifiés, regain de santé, etc.), et cet effet est d'autant plus important qu'il est placé tard dans le combo. Ca donne aux combats une petite dimension stratégique rigolote mais pas non plus transcendante.
Le scénario n'est pas prévisible dans son intégralité dès le début (contrairement à un jeu comme Bioshock Infinite qui vend la mèche à l'esprit attentif aux vides scénaristiques volontaires dès la deuxième heure de jeu), mais on devine ce qu'il y a a deviner au moment où les scénaristes l'ont décidé, et donc même si ce n'est pas exceptionnel, c'est bien mené.
Les remix mémoriels ne sont qu'au nombre de 4, c'est riquiqui. Et ça n'a pas manqué, je le voyais venir comme gros comme un gratte-ciel : à un moment l'héroïne se remixe elle-même (un poil plus subtil que ça, mais quand même), et ça c'est le pire cliché des jeux qui essaient d'introduire un élément spécial à un scénario basé sur un personnage mystérieux, c'est que l'ultime emploi de cet artifice est destiné au héros lui-même, nan mais ho, faudrait voir à trouver de nouvelles ficelles.
Bon perso j'y rejouerai pas, les environnements étaient tops, mais le jeu à proprement parler est un peu faiblard, et répétitif. Ce petit studio de 5 personnes est à surveiller de près pour ses prochains titres, car s'ils tirent des enseignements de leurs faiblesses, ça va déboîter !

Commencé Rogue Legacy. Le jeu est bien sympa, dur à en pleurer par moments, et super fun. Je n'ai joué qu'une heure pour le moment, et j'ai dû mourir environ 15 fois, certains personnages ne passant pas les 30 secondes alors que j'arrive à en faire survivre d'autres près de 10 minutes. L'expérience est symbolisé par un château qu'on construit au fil des générations de personnages (chaque personnage est le fils ou la fille du précédent mort dans d'atroces souffrances). Une fois une amélioration achetée assez vite, on a le choix avec chaque nouveau personnage de repartir dans un nouveau labyrinthe comme c'est le cas normalement, ou de rester dans le même labyrinthe que son défunt parent, contre une baisse de 40% de la valeur de tout ce qui est ramassé. Après la mort d'un personnage, son descendant a la possibilité d'investir l'argent obtenu en améliorations du chateau ou en pièces d'équipements/sorts. Tout argent non dépensé est perdu dès que le nouveau personnage pénètre dans le labyrinthe, ce qui est parfois hyper frustrant.


Re-re-EDIT : Bien avancé dans Rogue Legacy, mais au bout d'un moment c'est lassant de recommencer un nouveau château à chaque fois (et l'intérêt de refaire le même en boucle comme il est possible de le faire est extrêmement limité). Du coup je commence à m'ennuyer, et j'espère en voir le bout rapidement, j'ai déjà tué deux des quatre gardiens de la porte finale, il faut que j'augmente un peu mes stats avant de pouvoir me frotter aux suivants.

Me suis lancé dans Deus Ex: Human Revolution. Au début j'étais réticent à jouer à ce jeu qui pour moi n'était qu'un FPS parmi des centaines, et j'ai déjà dit que je n'affectionne pas particulièrement ce genre de jeux. Et quand on me dit "RPG" dans le cadre d'un FPS, je vois Bioshock, et non que Bioshock soit un mauvais jeu, quand on me dit RPG pour ça, je me dis que quelqu'un quelque part ferait mieux de revoir ses définitions, parce qu'un pseudo système de pouvoirs qu'on met à jour, même si ça s'y apparente de loin, ce n'est pas suffisant pour faire un RPG. Bref, je m'égare.
Ce qui m'a convaincu de me lancer dans Deus Ex, c'est que j'ai découvert au détour de commentaires sur un autre titre de la série, qu'il est possible de le jouer en mode infiltration totale, et finir le jeu sans tirer une seule balle. Alors je me suis dit "chouette, comme dans Dishonored". Du coup, pareil que Dishonored : difficulté maximale, avec pour objectif de ne jamais être détecté. Pas trop dur pour le moment, mais je n'ai fait que la première mission (post prologue), et commencé des quêtes secondaires. Je ne doute pas que les choses vont se corser rapidement.
Graphismes sympas, ambiance bonne, et scénario qui a l'air bien torturé, j'ai hâte d'en connaître la suite !
Et oui pour le coup c'est bien un vrai RPG.


Maudites soldes Steam, je vous hais !

_________________
morituri te salutant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalajel
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 40
Localisation : Pardus dans l'bwas...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Lun 22 Juil - 10:13

Ah les soldes Steam... Je croix que nous avons tous une relation amour-haine avec ces soldes... :D

De mon côté, mes derniers achats remonte à il y à probablement une semaine et demie à deux semaines (je ne me rappelle plus trop) quand j'ai acheté la collection complète de Spiderweb Softwares dans un des Weekly Indie Bundle Sales (une version hebdomadaire du plus populaire Humble Indie Bundle).

Les jeux achetés sont tous des RPGs avec vus de 3/4 de votre groupe et un feeling définitivement "old school". Leur plus vieux jeux datent d'environ 2003, mais ont à l'impression qu'ils sont plus vieux qu ça... Ce qui est amusant d'une certaine façon, car quan on compart leur vieux jeux à leur jeux plus récent, on voit comment cette petite boite indépendente à évoluée...

Donc dans la liste il y à:

• Avadon, The Black Fortress: Jeu que j'avais déjà acheté dans une vente Steam il y à environ deux ans... Très bon jeu. Je my' suis remis dernièrement depuis que j'ai acheté le bundle. J'étais pris sur une énigmen que j'ai enfin résolue...

• Avernum, Escape From The Pit: Leur plus récent tite si je ne me trompe. Très bon jeu avec la même qualité graphique qu'Avadon. Ce RPG est un peu plus sandbox que les autres car vous décidez vous même de votre but ultime; sortir d'Avernum, vous venger de l'Empire, monter une armée, où vous trouver un petit coin d'Avernum paisible où vous installer et passer le reste de vos jours, etc.

• Nethergate Resurrection: Un des rares jeux ne fesant pas partie de l'univers d'Avernum (Avadon étant l'autre), dans ce jeu, vous choississez parmis deux camps; les romains où les celtes...

• Blades of Avernum: Un autre RPG dans l'univers d'Avernum. Je vais être franc, je n'ais pas vraiment encore joué aux autres jeux mis à part pour vérifier s'ils fonctionnait bien, alors je n'as pas grand chose à dire sur eux pour le moment...

• Second Avernum Trilogy (4, 5, 6): Encore du Avernum, toujours pas essayé...

• First Avernum Trilogy (1, 2, 3): Malheureusement je ne peux pas jouer à ces jeux car depuis Lion (1.5) Mac ne support plus l'environement Classic... Techniquement je pourrait y jouer car j'ai toujour mes disques d'instalation pour Tiger (1.4.6 où 8, je ne me rappelle plus trop...), mais ça semble un peu radical comme solution de partitionner mons disque dûr et y installer un vieux OS juste pour jouer à une poignée de jeux... Je croix que je vais plutôt chercher sur internet pour voir s'il y à des solution plus simple pour émuler un environment Classic sur un OSX récent...

• Soundtracks: La musique des jeux.

• Strategy Guides: Les guide de stratégies des jeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarek Ordo
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Nombre de messages : 1879
Age : 50
Localisation : Planète Montréal
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mar 23 Juil - 0:54

Bon j'ai pas Steam et je joue un peu moins souvent que vous autres mais tout de même.....

Farcry 3: Blood Dragon...... J'ai pas joué à un jeu aussi tordant, joussif et "cool" depuis de lustres. Bonne grosse parodie des film sci-fi de série B des années 80 et qui l'assume pleinement..... Certains joueurs trouvent çà encore meilleur que le Farcry 3 principal et j'suis enclin leur donner raison. Cool  . Certe le "storyline" est un peu court, La map aurait pu être plus vaste et avec davantage de trucs à trouver et explorer mais Le titre vaut environ 15$ sur XBL on voit pas un rapport qualité-prix aussi avantageux souvent....

Trivia: La voix du protagoniste principal est joyeusement prété par Michael Biehn: Kyle Neirys du premier Terminator.

"Mark IV style, motherfucker!!!!!!!" Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surowo.forumsfree.org/index.htm
Kalajel
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 40
Localisation : Pardus dans l'bwas...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mar 23 Juil - 10:43

Tu ne perdrais rien à aller te chercher Steam Jarek; le logiciel est gratuits, ils ont de nombreux jeux gratuits, et même sans les ventes, y acheter des jeux te reviens généralement moins cher que sur console... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mar 13 Aoû - 5:31

Bon, me suis fini Deus Ex: Human Revolution, le jeu en lui-même était excellent, hormis les boss. C'est quand même surprenant ça, je me suis cassé la tête à rester indétectable et à ne tuer aucun de mes ennemis, mais pour les boss, pas le choix, il faut les tuer. Super ! Pas de solution alternative, anéantissement totale de la notion de libre arbitre omniprésente le reste du temps, tu tues le gros pas beau et tu ne poses pas de question. Merci Eidos !
Sinon les quatre conclusions possibles sont toutes faiblardes, mais ce qui importe n'est pas le résultat, c'est le chemin parcouru qui compte, et c'était un bon chemin. Je recommande viveent ce jeu à ceux qui n'y ont pas touché et qui sont tentés par un croisement de jeu d'infiltration, de FPS et de RPG. Il faudra que je joue au premier Deus Ex maintenant.

Quelle agréable surprise vendredi dernier quand j'ai découvert la présence de Guacamelee! sur Steam. J'avais entendu beaucoup de bien de ce soft lors de sa sortie sur PS3/PS Vita, et je dois dire qu'il méritait ses éloges. Il s'agit d'un jeu de plate-forme/action façon Metroid dont le personnage principal est un catcheur Mexicain (basiquement, car scénaristiquement c'est plus "subtil"). Le délire est poussé à l'extrême, couleurs flashies, mariachi, expressions espagnoles, et surtout ¡El Pollo!
Le jeu est court (5h30 pour le finir une première fois), maniable (on apprend très facilement les prises de catch pour les combats, les mouvements pour les phases de plate-forme sont très simples à maîtriser), et très amusant (rempli de références). Il est possible de jouer à deux, mais je n'ai pas testé cette option.

Guacamelee! fini, je me suis mis à Mutant Blob Attacks fourni avec, jeu mignon où l'on incarne un blob glouton qui mange tout ce qui est plus petit que lui pour grandir, à la façon de Katamari. Je n'ai pas poussé le jeu jusqu'au bout car au bout d'un moment j'ai eu le sentiment de rejouer sans cesse le même niveau.

Je me suis remis sérieusement à Mirror's Edge, que j'avais délaissé très rapidement après son achat et je l'ai fini cette fois. Le jeu est sympa et extrêmement stylé, généralement simple à manier. J'ai un gros reproche à formuler tout de même : Nous sommes face à un jeu de plate-forme à la première personne, et un bon ! C'est en soi une prouesse plus qu'appréciable (car les phases de plate-forme dans les FPS sont vraiment ce qu'il y a de pire dans le jeu vidéo en général), on se sent dans la peau de Faith (l'héroïne), et ça devient grisant au bout d'un moment. Mais pourquoi, pourquoi les développeurs se sont-ils sentis obligés de nous mettre des phases d'action où il est impossible de progresser sans assommer des gardes (obligatoire au moins une fois), voire les désarmer et canarder leurs collègues (obligatoire au moins une fois à la fin du jeu, quand il s'agit de détruire quatre super-ordinateurs) ? C'est un jeu de plate-forme enfin ! Non il fallait que le jeu ait son quota de phases de tir décérébrées. Ridicule !


Allez, je fais une pause dans les jeux vidéos là car je commence à me lasser d'un peu tout.

_________________
morituri te salutant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalajel
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 40
Localisation : Pardus dans l'bwas...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mar 13 Aoû - 9:24

Yaourt a écrit:
[color=yellow]Bon, me suis fini Guacamelee! fini, je me suis mis à [b]Mutant Blob Attacks fourni avec, jeu mignon où l'on incarne un blob glouton qui mange tout ce qui est plus petit que lui pour grandir, à la façon de Katamari. Je n'ai pas poussé le jeu jusqu'au bout car au bout d'un moment j'ai eu le sentiment de rejouer sans cesse le même niveau.
Ouais, j'ai entendus dire que le début de Mutant Blob Attack était plutôt lent, et qu'il fallait passer un bon boût de temps à absorber des objects divers avant d'en arriver au boût vraiment amusent où tu absorbe des humains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Ven 6 Sep - 8:37

En effet, je l'ai fini très peu de temps après ton message, et c'est vrai que le passage fun est tout à la fin, tu vas même jusqu'à manger le Soleil. Le jeu est très court donc ça arrive vite (deux heures en prenant son temps), mais c'est peu quand même. Mais trêve de bavardages !

[Crache dans ses mains, se les frotte l'air concentré]

Ma pause aura été de courte durée. Le temps de lire une dizaine de (vrais) bouquins (deux semaines).

Bref, j'ai repris X-Com Ennemy Unknown, et ai beaucoup avancé, j'ai joué une douzaine d'heures je crois (c'est très prenant !), mais la répétitivité et la sortie de deux nouveaux titres m'en ont détourné.

Je me suis donc pris deux jeux, en attendant GTA V (puis probablement plus rien d'ici 2014) :



  • Rayman Legands sur PC.
    Je ne saurais pas dire si Rayman Origins était le meilleur de la série jusqu'alors, n'ayant joué à aucun opus avant celui-ci. Je dois dire que ce fut une grande claque dans mon beau visage. Un jeu de plate-forme d'une qualité rarement atteinte (quelques Mario 2D, Super Meat Boy, éventuellement Sonic 3 & Knucckles, et ça s'arrête là). Le genre est tombé en désuétude chez la plupart des gros éditeurs, qui pensent à tort que ces jeux ne peuvent cibler que le jeune public, mais il survit aujourd'hui principalement grâce à la scène indépendante (avec des perles comme Super Meat Boy, Braid, Limbo, Fez, etc.), mais s'y accrochent encore quelques gros comme Nintendo avec Mario (même si la qualité a fortement baissé sur les deux ou trois derniers opus 2D), et UbiSoft avec Rayman.

    Rayman Origins c'était pour tout le monde, c'était accessible aux plus jeunes comme aux grands qui ne jouent jamais (ma fiancée ne peut pas passer le premier niveau sans mon aide en co-op, et ne peut pas du tout le passer seule), avec une courbe de progression bien maîtrisée, et une difficulté diabolique dans certains niveaux où tout se fait à un poil près. Les environnements étaient magnifiques, colorés, vivants. Les personnages étaient complètement barrés, avec des expressions et des postures à mourir de rire.

    Rayman Origins était un grand jeu. Mais Rayman Origins a trouvé son maître, et il paraîtrait presque riquiqui à côté. Tremblez devant Rayman Legends !



    Rayman Legends, c'est quand même le jeu qui a failli être mis au placard plusieurs années, et pour cause ! A l'origine, le jeu était prévu pour être un titre majeur du lancement Wii U et lui rester exclusive. Mais UbiSoft sentant venir l'impopularité de la Wii U, a suspendu le jeu, retardé de plus de 6 mois sa sortie alors qu'il était fini, pour en faire un titre multi-plate-forme. Et les développeurs ayant 6 mois devant eux, se sont dits qu'ils n'allaient pas se contenter d'un simple portage, mais que ça leur laissait le temps pour ajouter plein de trucs qui n'étaient pas prévus, et de perfectionner le reste (genre refaire les bosses pour qu'ils soient en 3D). Un jeu fini qui ne sera pas pollué de DLC dans tous les sens, un jeu respectueux du consommateur final. Le résultat est fantastique !

    Rayman Legands, c'est donc :
    - plus de 80 nouveaux niveaux et 40 niveaux, sélectionnés parmi les meilleurs, de Rayman Origins légèrement retravaillés, une quantité de niveaux titanesque !
    - des dizaines de costumes pour les personnages
    - un nouveau personnage jouable pour un total de 4 modèles différents
    - la possibilité de jouer à 5 sur Wii U, et à 4 sur les autres plates-formes ; le 5e joueur n'est pas condamné à ne manipuler que Murphy, mais contrôle bien un vrai personnage dans les niveaux qui ne requièrent pas la présence de Murphy (soit quand même 80% du jeu)
    - 60 créatures à collectionner (inutile donc totalement indispensable)
    - du Kung-Foot
    - deux compétitions quotidiennes et deux compétitions hebdomadaires avec un classement mondial et des récompenses pour les meilleurs joueurs
    - des cartes à gratter, toutes gagnantes
    - des musiques aussi barrées que le jeu en lui-même

    Ca fait quoi ? Une semaine que je suis sur ce jeu, et je suis en passe de le finir à 100%, ou presque (oui parce que collecter 1 million de lums pour débloquer les trois ou quatre derniers costumes, ça prend du temps, j'en suis à 320 000 mais tout le reste est quasiment fini là, j'ai déjà récolté 675 p'tizêtres sur les 700 à sauver), c'est dire à quel point j'ai accroché.

    Alors c'est toujours aussi accessible (même si ma fiancée n'est pas plus capable de finir le premier niveau de ce jeu que celui du précédent), avec une courbe de progression du tonnerre, et une difficulté tout aussi extrême et au poil près pour les niveaux les plus difficiles. Je salue la possibilité offerte par les créateurs du jeu à accéder plutôt rapidement à l'ensemble des mondes du jeu (ce qui n'était pas le cas dans le très linéaire Origins sur sa première moitié du moins), permettant de varier les plaisirs et éviter l'indigestion (les statistiques recueillies par UbiSoft montraient que la plupart des joueurs avaient abandonné Origins après avoir fini le 2e monde, soit à 20% de la progression totale, ce qu'on peut comprendre puisque le 2e monde n'était pas ce qu'il y avait de plus fun, et était très redondant).

    Il n'y a pas deux niveaux pareils, la créativité a été le maître mot de ce nouvel opus, et on n'a jamais le sentiment de faire deux fois la même chose dans deux tableaux différents, ce qui fait qu'il faut vraiment détester le genre pour pouvoir dire qu'on s'ennuie. Les environnements sont encore plus vivants que dans le jeu précédent, plus détaillés, plus remplis de trucs cachés, plus, plus, PLUS ON VOUS DIT !

    La difficulté globale, elle... Bah je dirais que c'est différent. J'ai l'impression que c'est globalement plus facile, mais il faut dire que j'étais déjà bien rôdé à Origins, et je l'avais fini pas loin des 100% non plus, difficile d'être objectif là dessus. Ce que je vois, c'est qu'il est maintenant possible de récupérer un coeur dans l'écran de chargement avant la plupart des niveaux, ce qui apporte un confort, une souplesse et donc une facilité à surmonter des challenges plutôt retors, permettant de baisser un peu la difficulté pour ceux qui ont du mal. Cela restant optionnel, ceux qui veulent un vrai challenge peuvent négliger de le ramasser. Ca permet par exemple de surmonter sans réelle difficulté les niveaux des coffrapattes repris d'Origins.
    Par contre les niveaux dits "envahis", qui sont en fait des challenges chronométrés (60 secondes maximum pour réussir l'épreuve, meilleure récompense attribuée si le niveau est fini en moins de 40 secondes) sont vraiment très difficiles, et pas de coeur disponibles pour ceux-là (on ajoute pour 6 d'entre eux un poursuivant dont l'objectif est vous tuer, et je vous assure qu'il est rapide et efficace, crispation garantie ! j'en ai réussi 3, plus que 3...). Le parcours sera parfait, ou ne sera pas.
    Il y a également les niveaux musicaux, où le joueur doit courir, et taper/sauter au rythme de la musique (connue, ou moins connue). Il y a 6 niveaux de ce type en 2 versions chacune : une normale, et une version 8-bit avec un son rétro, et un affichage altéré (déformé, flou, brouillé, retourné, écran divisé en plusieurs images - jusqu'à 256 à la fois, à la toute fin du dernier niveau) pour un challenge bien corsé.

    Y jouant sur PC, je n'ai pas grand chose à dire sur les possibilités tactiles des versions Wii U et PS Vita. Sur 10 ou 15 niveaux, il est possible de contrôler un petit personnage volant répondant au doux nom de Murphy via l'écran tactile, celui-ci pouvant taper ou chatouiller des monstres, déraciner des plantes, déplacer des objets, couper des cordes, creuser (dans du gâteau), collecter des lums, etc. Le tactile est ici remplacé par une simple pression sur un bouton, toujours le même, qui déclenchera une action de Murphy (ou pas) selon le contexte. La morphologie de certains niveaux a été révisée sur PC, PS3 et X-Box afin de s'adapter aux possibilités restreintes de cet élément de jeu. Ces niveaux sont un poil moins funs que le reste (mais ça reste très bon tout de même). Sur Wii U, Murphy vient se substituer au personnage contrôlé par le joueur ayant la "mablette" en main, ce qui lui permet de jouer normalement le reste du temps, et porter donc à 5 joueurs le mode coopératif.


    Je pourrais m'étaler encore longtemps sur ce Legends, mais j'ai déjà passé trop de temps sur ce message.

    Alors je finirai en lançant simplement cette triste vérité : Rayman Legends, c'est tout ce que Mario a oublié d'être ces dernières années.
    Merci UbiSoft pour ce chef d'oeuvre !
    Et un peu de chauvinisme gratuit et idiot : Vive la France ! Car ne l'oublions pas, c'est un jeu 100% Français, ce qui doit faire plaisir au gouvernement actuel.


    PS : Je vous recommande vivement cette interview de Michel Ancel, créateur du jeu, et Christopphe Héral, compositeur de la musique






  • Castlevania - Lords of Shadow (Ultimate Edition) sur PC, la sortie tant attendue d'un Castlevania (de qualité) sur PC, il s'agit je pense d'une grande première pour cette série que j'affectionne beaucoup pour ses titres 2D uniquement (j'avais le premier sur NES étant petit, puis Castlevania 2, qui fut longtemps mon préféré, puis quelques années plus tard j'ai joué aux épisodes SNES que j'avais râté sur émulateur, faut dire que Super Castlevania IV est une tuerie, puis j'ai eu Aria of Sorrow sur GBA, qui fut une révélation pour moi, qui m'a conduit à jouer à Symphony of the Night, qui est l'apothéose de la saga, j'ai joué à bien d'autres titres, mais aucun n'est réellement à la hauteur de cet opus sorti sur PS1). En effet, la 3D dans Castlevania avait la réputation de complètement ruiner les jeux, et ce depuis la première tentative que fut Castlevania 64. Aussi lors de sa sortie sur consoles il y a quelques années, je n'avais pas prêté attention à ce Lords of Shadow, sauf qu'entre temps j'en ai lu tellement de bien, j'ai vu dans les tests des notes si élevées, que je me suis dit que c'était bien dommage que les japonais ne développent jamais (ou presque) rien pour PC (ou alors mal, genre Dark Souls). Je l'ai commencé, j'aime bien l'ambiance, je trouve la jouabilité un peu confuse, mais ça doit être moi qui ne suis pas trop fait pour les jeux où on castagne du monstre à la pelle. Je dois avouer que je ne suis vraiment pas loin dans le jeu, simplement parce que j'ai été tellement happé par Rayman que tout mon temps de jeu (restreint, puisque vraie vie bien remplie en parallèle) y a été exclusivement consacré depuis une semaine. Mais le peu que j'ai vu m'a quand même fait une excellente impression, avec mélange de phases de plate-forme "old school" 2D, de plate-forme 3D, de phases de beat'em up!, d'énigmes (simplistes, on est sur un jeu grand public), et des bosses (du moins le premier) gigantesques et retors. En plus il paraît que le scénario (sachant que nous sommes face à un reboot de la série si j'ai bien compris), surtout la fin, met une grande claque dans la face du joueur, donc j'ai hâte de voir ça !

_________________
morituri te salutant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalajel
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 40
Localisation : Pardus dans l'bwas...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Ven 6 Sep - 10:14

Une amie m'a réçament offerte Postal 2 Complete en cadeau... :3 Un jeu plutôt amusant. J'y prend plus de plaisir à faire sauter la t^te des gens plutôt que d'accomplir les missions... Mr. Green 
(Edit: entre temps, j'ai acheté le Humble Indie Bundle 9 pour 4.80$ USD. J'ai eu les jeux suivants; A Virus Named TOM, Bastion (déjà possédé), Brütal Legend (déjà possédé), Eets Munchies, FEZ, FTL Faster Than Light, LIMBO (déjà possédé), Mark of teh Ninja (ne peux y joué car demande une version plus récente de mon OS), Rocketbird Hardboiled Chicken, et Trine 2 the complete story. Je discuterais de ces jeux plus en détail dans un autre post. Entre temps, si l'un d'entre vous veulent Bastion, Brütal Legend, et Limbo sur Steam, vu que j'avais déjà ces jeux, je peux vous donner mes cléfs d'activation pour ces jeux...)

Et puis dernièrement, j'ai participé au HIB Arcen. Je suis présentement en train de télécharger mes jeux sur Steam, et je n'en ai essayé aucuns présentement (j'éditerais ce post quand ce sera fais), mais pour 5.90$ USD (environ 6.34$ CAN), J'ai eu les jeux suivants:

AI War + 5 DLC: Un jeu de bataille spatiale. J'avais déjà AI War, ce HIB m'à simplement permins d'avoir les DLCs...
(Edit: Je n'y ai toujour pas joué pour l'instant. Le jeu semble vraiment complexe...)

Tidalis: Un puzzle game.
(Edit: un petit puzzle game plutôt amusant et original. Vous créez un vague et la dirigez en chengeant la direction que font face les blocs pour rejoindre le plues de blocs de la même couleure. Plus tard des méchaniques plus complexes se rajoutent.)

A Valley Without Wind 1 et 2: Des jeux dis "metroidvania". Ce qui est particulier avec ces jeux cependants est qu'ils sont complètement procéduraux et donc aucunes partie n'est pareille. Aussi, c'est un jeu dis "permadeath". si vous mourrez, c'est finis pur ce perso; vous incarnez un nouveau personnage qui part du début niveau 1. Vous pouvez toujours retrouver le corp de votr ancien perso pour récupérer son butin, mais je croi qu'il peut aussi devenir un enemi dépendament de la ffaçon dont it à été tué... (pas tout à fait sûr ici).
(Edit: De très bon jeux, mais j'ai tendance à préférer le premier au deuxième, même si un aspect de stratégie et gestion d'armée à été rajouté au 2ième simplement parce que les commandes du premier sont beaucoup plus naturelles.)

Skyward Collapse et 1 DLC: Un jeu qui semble être du turn based strategy. Son gros point de vente semble être qu'il innove beaucoup. Reste plus qu'à voir ça...
(Edit: Ici, j'était plutôt dans l'erreur. Le jeu est plus come Populous. Oui, il y à 2 factions enemies qui veulent se taper sur la gueule, mais vous les controllez les deux. Votre but? Garder le status quo en vous assurant qu'aucune des deux faction ne l'emporte sur l'autre. Plus facile à dire qu'à faire car vous avez un seuil de points à atteindre avant de passer au prochain age et les bâtiments qui valent le plus de points ne peuvent êtrent construits que sur les ruines d'ancien bâtiments détruits... Assez original comme concept.)

Shattered Heaven: Un petit RPG avec des allures retro.
(Edit: Chaque HIB à son jeu merdique, et celui-ci ne fais pas exception à la règle. Graphiques moches même selon les standards de la NES, histoire ennuyante, persos qui ne se controlent pas très bien... À éviter!)

Plus quand j'aurais essayé les jeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Dim 1 Déc - 19:44

Rayman Fiesta Run sur iOS. Le compagnon tactile de Rayman Legends, il reprend la même mécanique que Rayman Jungle Run, à savoir que le personnage court tout seul dans la bonne direction (à de très rares, et très frustrantes exceptions près), et le joueur doit juste le faire sauter, planer ou cogner au bon moment. Arriver au bout d'un niveau n'est jamais bien difficile, mais faire un perfect en ramassant tout ce qu'il faut (40 lums et 3 pièces de la mort par niveau) est déjà plus compliqué, et parfois horripilant !
Fini à 100% hier, je me suis bien amusé (et bien énervé sur un niveau en particulier qui m'a bouffé une heure à lui tout seul), et vu le prix et la durée de vie (je dirais 5 à 10 heures, mais j'aurais bien du mal à garantir ma fourchette) ça vaut franchement le coup.

Dust - An Elysian Tale sur PC. Je me souviens avoir bavé de jalousie devant mon écran d'ordinateur quand ce jeu est sorti en exclusivité l'an dernier sur Xbox 360. Il s'agit d'un metroidvania (comprenez un jeu en 2D latérale où le personnage évolue dans un labyrinthe plus ou moins complexe, acquiert de nouvelles capacités qui lui permettront d'aller là où il ne pouvait pas auparavant, etc. jusqu'à trouver le boss de fin) et d'un beat-them-all bourrin teinté de RPG (juste histoire de rendre le jeu trop facile sur la fin, même en difficulté extrême).
Ce jeu a été créé et développé par un seul bonhomme, qui a fait les dialogues, le level-design, les graphismes et les animations. Les dialogues sont doublés par des acteurs, une musique d'ambiance ni bonne ni mauvaise faite par une société spécialisée accompagne le tout, emballez, c'est pesé. Je dois dire que visuellement ça tue. C'est splendide, c'est tellement splendide qu'on a du mal à croire qu'un type a pu faire ça tout seul sur son premier jeu, là où de "vrais" studios remplis de gars dont c'est le métier, nous pondent généralement des horreurs tant sur le plan du design que sur celui de l'animation approximative.
Alors bon le jeu est beau c'est vrai, le jeu est agréable à jouer, c'est vrai, mais ce n'est pas non plus un très bon metroidvania, loin de là. J'ai bien aimé, mais je ne me suis pas passionné pour l'exploration (qui est habituellement un point fort de ce type de jeux), il y a peu de choses intéressantes à découvrir en dehors des sentiers battus. Mais bon, je l'ai fini à 100% (117% pour être exact, c'est le maximum possible) histoire de, et en difficulté extrême s'il vous plaît (ce qui dans ce jeu fait que bien souvent en arrivant dans une nouvelle zone, on est tué en un coup par le moindre ennemi, nécessitant la plus grande prudence avant d'avoir gagné quelques niveaux et nouvelles pièces d'équipement, après quoi on massacre allègrement, et trop facilement, tout ce qui bouge, y compris le boss de fin qui n'a du coup rien de challengeant).


The Stanley Parable (version 2013) sur PC. Ce jeu est le remake avec le Source Engine (moteur de Half-Life 2 et Portal 1 & 2) d'un jeu amateur à l'origine écrit et développé par un seul bonhomme dans sa chambre. Un jeune créateur graphique, ayant adoré le jeu, lui a alors proposé de refaire intégralement le jeu sur ce moteur afin de le rendre plus beau, plus stable (?), et surtout plus acceptable aux yeux du grand public. Je dois dire que c'est super !
Mais attention, The Stanley Parable n'est pas un jeu à proprement parler, ou si, ou pas. Disons qu'en tant que joueur, on déplace le personnage, ouvre ou ferme des portes, et appuie sur un bouton de temps en temps. En fait on incarne un employé de bureau qui se rend compte qu'il n'a reçu aucune instruction sur son écran d'ordinateur depuis qu'il est arrivé à son poste (et il est 11h30), il commence à déambuler et ne voit personne nulle part. Une voix raconte ce qu'il se passe, anticipant parfois les actions de Stanley, laissant au joueur le choix d'obéir à ces instructions ou pas. Et c'est là que ça devient marrant, car The Stanley Parable est en réalité une réflexion sur la condition du joueur en tant qu'acteur du scénario et l'illusion du choix dans le développement de l'intrigue d'un jeu.
Le jeu se termine très rapidement, en 10 minutes environ pour la première partie, en suivant les instructions de la voix. L'intérêt vient de toutes les variations qu'on peut vivre (le fait de prendre la porte de droite au lieu de celle de gauche, de descendre l'escalier au lieu de le monter, etc.) qui mènent à des fins toutes plus délirantes les unes que les autres. Et avec 16 (ou 18 ?) fins différentes à trouver, on est quand même pas mal occupé pour des runs allant de quelques secondes (oui quelques secondes pour la fin la plus rapide, je vous jure) à un peu plus d'un quart d'heure pour la seconde plus longue (et au passage la fin qui m'a fait le plus rire de toutes), la plus longue prenant 4 heures et étant une réflexion sur les performances artistiques qu'on voit parfois dans les galeries d'art moderne, et qu'aucun joueur sain d'esprit ne réussira à voir (certains ont programmé une macro qui joue à leur place pendant 4 heures pour pouvoir enregistrer ladite fin et l'ont postée sur Youtube). Ce jeu aurait très bien pu être un recueil d'histoires courtes ayant toutes le même pitch, les commentaires du narrateur sont drôlissimes et donnent envie de toujours recommencer et tester les autres possibilités.
Le seul problème du jeu, c'est qu'il est finalement très court, il n'est pas difficile de voir la majorité des scènes, et pour les quelques unes manquantes, il suffit d'un mini-guide. Et hop on a tout vu. Pour un jeu à 11€ ça fait un peu cher payé l'heure de jeu, même si je répète que je me suis vraiment bien marré !



Gone Home sur PC. Un très bon jeu, mais très court (moins de 2 heures) que je regrette d'avoir payé 20€ (ceci dit, un DVD ou un Blu-Ray c'est ce prix, et c'est souvent moins intéressant scénaristiquement).
Pour ne pas trop en dévoiler, on incarne Kate, qui rentre d'un voyage en Europe dans la nouvelle maison de famille (qu'elle n'a encore jamais vue, mais qui a la réputation d'être la maison d'un fou, l'oncle du père de famille). Elle arrive à 1h du matin, et il n'y a personne. Un orage gronde à l'extérieur (le son de la pluie et des éclairs accompagne l'exploration), il fait noir, attendez, j'allume cette lampe, que dois-je faire, je cherche, ah ça y est j'ai ouvert la porte d'un placard, je bouge ce truc, et je trouve une clé dessous... Oui c'est un "point & click" qui se joue comme un FPS. Alors on part à l'exploration de la maison pour découvrir pourquoi personne n'est là. Sur le répondeur (nous sommes en 1995), trois messages, deux d'une fille une première fois joyeuse, la seconde en pleurs, et le troisième message de Kate (donc du joueur) pour annoncer son retour imminent. Et la pluie dehors, ça tonne, ça gronde, il fait sombre, c'est pas rassurant (on se croirait dans un survival horror, et pourtant rien, mais alors rien de rien... de rien), mais bon on veut savoir pourquoi il n'y a personne malgré tout, alors on commence à fouiller. On fait connaissance avec les personnages à travers divers documents : le père auteur raté qui est devenu testeur de matériel hi-fi, la mère garde forestier exemplaire, et la petite soeur lycéenne de 17 ans un peu rebelle (il y a aussi l'oncle, mais ce serait trop en dire). Et puis on comprend, mais si je vous dis quoi, il n'y a plus d'intérêt, je dirais juste qu'il y a le fil conducteur sur un thème commun "en vogue" et très facile à appréhender car très explicite dans la narration, et un thème secondaire extrêmement profond dans une sous intrigue vraiment intéressante et franchement dérangeante une fois qu'on a compris de quoi il s'agit réellement).
J'ai personnellement été très touché par l'histoire (même si elle traite de sujets qui ne me concernent pas, que ce soit directement ou indirectement). Je vous conseille ce jeu pour peu que vous le trouviez en promotion.


Risk of Rain sur PC. J'en ai entendu parler dans le podcast Silence on Joue ! (comme les jeux précédent ceci dit). C'est un rogue-like shooter bourrin en 2D latérale dont le but est de terrasser un gros monstre au terme de 6 niveaux. On commence dans le premier niveau (généré aléatoirement) au niveau 1 (de personnage) avec comme seule instruction : "find the teleporter". Alors on cherche le téléporteur. Puis une fois qu'on l'a trouvé, on doit survivre 1 minute 30 secondes, puis tuer le boss et tous les autres monstres qui apparaissent régulièrement sur la map, puis rejoindre le téléporteur pour passer au niveau suivant. Jusqu'ici, rien que de très classique. Oui mais voilà, en haut à droite il y a un chrono, sous lequel il est écrit, au début du jeu, "Very easy". Quand le chrono atteint 5 minutes, le texte devient "Easy", puis quand le chrono atteint 10:00, le texte devient "Normal", etc... jusqu'à devenir "Haha !" le niveau de difficulté le plus élevé. Et le truc pas cool, c'est que le chrono ne retombe pas à 0 quand on change de niveau, non non non ! Ca pousse le joueur à aller le plus vite possible, oui mais en allant trop vite, on ne fait pas assez progresser le personnage, on n'ouvre pas assez de coffres pour obtenir un meilleur équipement, etc. Oui mais si on prend le temps de faire tout ça, ça devient trop difficile, voire insupportable ! Mmmmmm, tout ce que j'aime dans un jeu de ce genre ! Pour 9€ je ne pouvais pas manquer ça !





Pour finir, ça fait plusieurs semaines que je l'ai celui-là, et je n'ai pas pensé à en parler. En même temps il est gratuit...
Ruzzle sur iOS. C'est un jeu de lettres qui reprend la mécanique du Boggle : Un plateau de 4x4 cases, chaque case contient une lettre tirée aléatoirement (tout en respectant quelques règles de probabilités, on a plus de chances de tomber sur un E que sur un Z) au début de la partie et c'est parti pour 2 minutes pendant lesquelles il faut constituer le plus de mots possibles à partir de lettres qui se touchent (adjacentes ou diagonales). C'est un passe-temps merveilleux pour les transports en commun, j'ai beaucoup de mal à décrocher. Mon record s'élève à 82 mots.
Le jeu demande normalement un compte Facebook, mais perso je m'en fiche et je joue toujours en mode entraînement (anonyme), et en mettant mon téléphone en mode avion pour ne pas avoir à subir les publicités entre chaque partie.

_________________
morituri te salutant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalajel
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 40
Localisation : Pardus dans l'bwas...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Lun 2 Déc - 11:06

Oh, ça me reppelle, petit edit sur mon post précédent. J'ai récement "upgradé" mon OS pour Maverick, ce qui à pour conséquence que je peux maintenant jouer Mark of the Ninja.

Un stealth 'em up vraiment cool avec la violence graphique d'un Shank (par surprenant puisque que la même compagnie fais les 2 jeux). Mais contrairement à Shank qui est un jeu de baston pur et dur où le personnage peut affronter une armée d'adversaires avec son arsenal, votre perso dans MotN est plutôt fragile en combat, et vous vous DEVEZ de tuer vos adversaires le plus discrètement possible et de cacher les corps par la suite. C'est pas comme un Tenchu où une fois reperé votre perso peut simplement trancher son adversaire avant de retourner se cacher...
La méchanique de jeu est plutôt simple; restez dans l'ombre et hors du champ de vue de l'adverssaire. Vous pouvez détruire certaines lumières pour augmenter les zones d'ombres, mais faire cela (ainsi que de courir) cause énormément de bruit qui risque d'attirer un garde qui va inspecter les environs. Si un garde vous repère où trouve le corp d'un autre garde, il sonne l'alarme ce qui met tout les adversaires sur le qui-vive pendant un certain temp (et vous fait perdre beaucoup de points).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mar 3 Déc - 9:50

J'ai ce jeu moi aussi, mais je n'ai pas réussi à y accrocher. J'étais pourtant très attiré par l'aspect infiltration/élimination discrète (j'étais dans une phase Dishonored, Deus Ex, nostalgie des Metal Gear Solid et Splinter Cell). Peut-être plus tard.

_________________
morituri te salutant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalajel
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 40
Localisation : Pardus dans l'bwas...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mar 3 Déc - 17:16

Yaourt a écrit:
J'ai ce jeu moi aussi, mais je n'ai pas réussi à y accrocher. J'étais pourtant très attiré par l'aspect infiltration/élimination discrète (j'étais dans une phase Dishonored, Deus Ex, nostalgie des Metal Gear Solid et Splinter Cell). Peut-être plus tard.
Je croix comprendre ce que tu veux dire. Bien que le jeu sois bien fait, le fait d'être un platformer 2D, on se sens un peu limité quand à nos options pour se cacher et se faufiler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mer 4 Déc - 3:15

Oui ça, mais aussi le fait que pour un platformer, il est vraiment très rigide dans les mouvements du personnage, c'est plus réaliste, mais c'est pas ce que j'attends d'un ninja dans un jeu (mouvements plus félins), j'aurais aimé avoir des mouvements plus fluides du personnage, je veux dire, même Batman dans Arkham [Machin] a l'air moins coincé que ça, et c'est pas une question de 2D/3D.

_________________
morituri te salutant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalajel
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 40
Localisation : Pardus dans l'bwas...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mer 4 Déc - 10:52

Yaourt a écrit:
Oui ça, mais aussi le fait que pour un platformer, il est vraiment très rigide dans les mouvements du personnage, c'est plus réaliste, mais c'est pas ce que j'attends d'un ninja dans un jeu (mouvements plus félins), j'aurais aimé avoir des mouvements plus fluides du personnage, je veux dire, même Batman dans Arkham [Machin] a l'air moins coincé que ça, et c'est pas une question de 2D/3D.
Est-ce-que tu étais au courrrant que si tu maintien la touche majuscule anfoncée, ton personnage peut courrir? Le problème est que courrir fais beaucoup de bruit, alors sois tu te déplace furtivement à la vitesse d'un escargot, sois tu cours mais te fais repérer à tout coup... C'est un peut un situation dites du genre "choose your poison"... XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaourt
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1004
Age : 31
Localisation : Un réfrigérateur
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mer 4 Déc - 12:26

Oui oui, je savais ;-)

_________________
morituri te salutant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalajel
Commander
Commander
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 40
Localisation : Pardus dans l'bwas...
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   Mer 23 Avr - 19:52

Hola, ça fais un petit boût que j'ai posté ici. J'ai acheté qqs Humble Indie Bundles depuis, alors j'ai beaucoup de jeux à ajouter, mais puisque je ne les ai pas tout aimés et que je ne joue pas régulièrement à tout ces jeux, je vais parler plutôt de ceux qui m'ont interessé et auqeuls je joue plus où moins régulièrement...

Anodyne: Un jeu plutôt rétro. Un peut dans la veine des vieux Zelda, mais avec une ambiance plus sombre. Armé d'un balais qui à le pouvoir de déplacer des tas de poussières, vous explorez donjons, débloquez de nouvelles régions, et augmentez peu à peu votre barre de vie...

The Bard's Tale: Un JDR pas trop sérieux qui date un peu. Vous incarnez le rôle du dis barde. Contien de nombreuse scènes humoristique et des moments dis "4th wall breaking" où votre héros à des échanges avec le narrateur...

Defender's Quest: Valley of teh Forgotten: Un tower defense où vos "toures" sont en réalités des troupes. Vous pouvez ainsi avoir des berserkers, des rangers, des "ice mages", des guérrisseurs, etc dans votre armée pour repousser les vagues des infectés... Des éléments de RPG, une bonne histoire, et un bon replay value en font un jeuy interessant.

Dust: An Elysian Tail (éh oui, c'est écrit "tail" comme dans "queue" et non "tale" comme dans "histoire"): Un jeu de type "metroidvania". Si vous réussissez à passer par dessus le look "furry" du jeu (d'où le jeu de mots du titre), vous trouverez un tràs bon jeu avec des controlles solide, une bonne histoire, et des personnages interessant. Cependant, deux petits point contre ce jeux; le premier est qu'il est plutôt dans le facile côté difficulté, et le second est l'incapacité de se débarasser de plans d'objets que vous avez déjà créé sans le construire à nouveau puis le vendre chez le marchand le plus proche...

Evoland: Un petit jeu mignon qui rassemble tout les clichés de JRPG at jeu d'aventure style Zelda. Dans ce jeu, vous parcourrez aussi l'évolution des jeux vidéos, partant du sprite monochrome jusqu'au 3D, en débloquan des "features", un peu comme DLC Quest le fesait, mais fesant moin dans l'absurdité...

Guacamelee: Gold Edition: Un autre Metroidvania. Dans ce jeu, vous jouez le rôle d'un luchadore mexicain. Les pouvoirs que vous obtenez pour débloquer de nouvelles zones? Des prise de lutte qui vous sont enseignées par un vieux bouc! Un jeu dans le style de Tim Schaffer at Double Fine, mais fais par une autre compagine (Drinkbox dans ce cas)...

Kingdom Rush: Un autre tower defense. Dans cette version, vos toures servent plutôt de barraques à vos troupes et les vagues enemies ressemblent plus à un Zerg rush que la belle fille indiènne à laquell nous somme habitués de voir dans ce genre. À part ça, c'est pas mal du pareil au même; vous pouvez upgrader vos toures, utiliser des habilités de soutient, etc...

Kights of Pen And Paper: +1 Edition: Un JDR qui fais dans le meta, tellement qu'on devrait plutôt appeler ça un simulateur de tabletop RPG. Choississez vos joeurs parmis une liste de clichés, choississez les quêtes auquels ils vont jouer, et la bouffe et brevage que vous servez ont des effets sur le jeu... Malgré tout le manque de sérieux, une de mes amis m'à dis que ce jeu lui en à appris beaucoup sur les "pen and paper" RPGs...

Monaco: What's Yours Is Mine: Un stealth game où vous incarnez le rôle d'un voyoux acceptant diverse mission dk,infiltration, de vol, d'évasion de prison, etc. Vous pouvez choisir parmis divers criminels comme le Lookout, le Lockpick, où le Mole, chacuns avec leur spécialité...

NEO Scavenger: Un "survival simulator" Vous vous réveillez presque nus d'une capsule de suspension dans un futur éloigné où une catastrophe semble avoir dévastée la terre... Vous devez combatter mutants, voleurs, la froid et la faim, tout en amassant des ressources que vous troverez dans les ruines... Ce jeu est plutôt impitoyable, me tuant souvant pendant la première nuit et me fait un peu penser à Project Zomboid...

Et parlant de Project Zomboid... Pas tout à fait un nouveau jeu que j'ai acheté dernièrement puisque j'avais déjà acheté le beta il y à un bail. La dernière version etant maintenant disponible sur Steam, et puisque j'y avait droit pusque j'ai déja acheté le jeu, hé bien j'ai fais la migration vers Steam... J'ai enfin accès à un jeu plus finis (quoique l'anciènne version était déjà bien jouable), et faire les mise à jour pour ce jeu va être plus facile (avan c'était un enfer, pourquoi je suis resté avec ma vieille version pour si longtemp). Bien des choses ont changés ce qui donne presque l'impression d,avoir un nouveau jeu, mais dans le principe, ça demeure le même jeu; une histoire interactive de vos dernier moments lors d'un "zombie apocalypse". Oui, vous allez morrir, faites vous à cetter idée...

Ravensword: Shadowlands: Un RPG originalement fais pour IOS/Android, alors je lui pardonne les graphiques moches et les sons affreux... Et puis, quand on finis par avoir un ptérosaure comme monture, on peut tout pardonner... :PUn peut simple et court (et facile), mais encore un fois, c'est un jeu originalemnt fais pour être joué sur votre téléphone, alors... Il y à qqs bugs cependant qui mériterais d'êtrent résolus, rien qui gène le gameplay... généralement, mais quand-même ennuyeux à avoir, comme quand votre personnage reste ombragé malgré que vous êtes sortis du mode furtivité...

Edit: Petit oublis; Planet Stronghold: J'ai entendus ce jeu être décris comme un roman interactif, mais je vois ce jeu tout simplement comme un RPG dans un setting Sci-Fi. Le jeu est interessant, vous pouvez affecter votre relation avec les membres de votre équipes et autres PNJ. Il y à même des possibilités d'avoir unerelation amoureuse avec un autre PNJ dépendament du sexe de votre perso... Et oui, il y à possibilité d'avoir une relation homosexuelle (on est en 2014 après tout!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos derniers jeux achetés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos derniers jeux achetés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeux de sociétés 2-3 ans
» Jeux / jouets pour ma fille de 7mois
» votre avis: portique ou aire de jeux?
» Jeux: trouver la muse
» des petits jeux à imprimer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Jeux Vidéos......et ceux qui les font. :: Gaming World...........-
Sauter vers: